Chronologie de la Guerre d’Indochine

-

Cliquez >> ICI<< pour voir la source de ces textes.

-

1. SITUATION DE LA POSITION FRANÇAISE AVANT LA GUERRE
  • Le Vietnam est une colonie française depuis les années 1860.
  • Emergence d’Ho Chi Minh : Une personnalité forte, formée « a l’école » communiste a fondé le PCI ( Parti Communiste Indochinois) en 1930.
  • Le 19 Mai 1940 alors que le maréchal Pétain entame les négociations d’armistice avec l’allemagne, le Japon adresse un ultimatum au gouverneur Francais d’Indochine en la personne du général Catroux.Cet ultimatum concerne le port de Haiphong (nord du Vietnam) qu’ils désirent controler. Les troubles ambiants de l’époque obligent le gouverneur Français à accépter la mise en place d’une commission de contrôle à la frontière sino-tonkinoise
  • 20 Juillet 1940 : L’amiral Decoux remplace le général Catroux. Il parviendra àa contenir les tentatives japonaises et maintenir la souveraineté Francaise jusqu’en 1945
  • 19 Mai 1941 : Création du Viet minh avec Ho Chi Minh a sa tête.
  • Le Japon attise les tensions et arme les nationnalistes Vietnamiens
  • 9 Mars 1945 : Les Japonais posent un Ultimatum aux Francais. Le refus de celui ci entraine une attaque Japonnaise qui oblige les Français situés au Nord du Vietnam, coupés de la métroples a fuir vers la Chine
  • 10 Mars 1945 : Le Japon proclame le Vietnam Indépendant .
  • Le Viet minh assoit une position de plus en plus forte au Vietnam
  • 2 Aout 1945 : Fin de la conférence de Postdam, Le Japon quitte le Vietnam et laisse un pays dans le trouble, armée, animé d’une volonté indépendantisme…. En pleine Arnarchie !

-

2. LA GUERRE D’INDOCHINE

-Le 2 Septembre 1945 : Ho Chi Minh déclare l‘indépendance du Vietnam. La République Démocratique du Vietnam est née.Malgrès les accords de Posdam, les Chinois occupent le Vietnam au Nord du 16éme parallèle. Le Sud est sous controle Francais avec à leur tête le Maréchal Leclerc.

Le 06 Mars 1946, la France reconnait la république Démocratique du Vietnam et durant un temps Ho Chi Minh accèpte la présence Francaise au sud et facilite le débarquement des troupes censée relever les troupes de l’ennemi ancestral du Vietnam, la Chine.

Quelques mois plus tard, le 1er Juin 1946 , la France proclame a Saigon la République provisoire de la Cochinchine. Cette proclamation est inacceptable aux yeux d’Ho Chi Minh.

Le 19 Novembre 1946 éclate un incident. Une fussillade a lieu dans le port de Haiphong. Une Jonque à pavillon Chinois mais avec un équipage de nationaliste Vietnamien qui transportait du carburant de contrebande est pise à partie par les douanes françaises. La fussillade dégénère, et fait de nombreux morts des 2 cotés. Cet incident est exploité par certains Français qui en profite pour remettre à l’ordre du jour l’idée d’une cochinchine indépendante sous souveraineté Francaise.

Le 23 Novembre 1946 L’aviation Française Bombarde le port de Haiphong faisant de nombreuses victime. En représaille, le 19 Décembre 1946, des troupes du Viet Minh attaquent la Ville de Hanoi et tuent de manière systématique tous ressortissants civils Français. Des garnisons militaires Françaises sont elles aussi attaquées. La situation devient incontrôlable et le brasier s’étend.

Le 21 Décembre 1946 : Appel général à l’insurection contre les Français lancé par Ho Chi Minh. Cet Appel entraine une Guerrilla généralisée sur tout le territoire. Cette guerilla est mené par une armée de 60 000 hommes ayant pour unique mission de chasser l’ennemis Français.

Le 8 Mars 1949 : La France accèpte l’indépendance du Vietnam mais n’accépte pas la souveraineté de Ho Chi Minh. Elle déclare un Vietnam Indépendant, sous l’autorité de l’empereur Bai Dai qui était exilé en Chine.

L’armée du Viet Minh est largement alimentée en armes par le nouveau dirigeant Communiste Chinois, un certain « Mao Tsé-Toung ». Dans un même temps, les américains qui commencent eux aussi a avoir à gérer des conflits liés a l’émergence du communisme comme en Corée se mettent à soutenir massivement les Français.

Les Francais essuient de lourdes pertes en particuliers au niveau de la frontiére avec la Chine. Ils décident d’évacuer cette zone afin de reconcentrer leurs forces. Cette évacuation qui aura lieu à Cao-Bang est un fiasco. 7000 morts Francais sur un effectif de troupe de 8000 hommes.

Le général de Lattre de Tassigny reprendra l’armée Française en main en 1950, Les résultats furent au rendez vous dans un premier temps. Le général ne pourra continuer dans cette voie, désespéré par la disparition de son fils unique mort au combat.

Atteind par la maladie, il disparaitra en 1952, laissant la place de général des armées au général Raoul Salan qui aura de francs succès grace à sa stratégie d’implantation de camps retranchés Francais au milieu même des territoires ennemis.

Paris décide d’abréger cette guerre qui n’a que trop durée. Le général Salan est remplacé par le général Navarre. Il a pour mission de sortir de cette guerre tout en conservant une position de force afin de négocier une paix aux conditions favorables.

Novembre 1953 : L’opération Castor est lancée dans la cuvette de Dien Bien Phu. Le commandement Francais cherche a bloquer toute possibilité aux Viet Minh d’envahir le Cambodge.

La stratégie est simple : Placer des bataillons puissament armés afin de bloquer tous déplacements massifs de troupes vers le Cambodge, tout en constituant un bastion imprenable par l’impossibilité de l’adversaire a amener les armes lourdes nécessaires pour faire tomber le camps retranché et fortifié. Entre Mars et Mai 1954, le camps retranché de Dien Bien Phu résiste a l’offensive massive mené par le Viet Minh qui contrairement aux prévisions et au prix d’efforts humains insoupsonnés, a pu amené l’artillerie nécessaire a un sìege de longue durée.

Face a cette situation désespérée, Le commandement Français capitule. C’est la fin de la guerre d’indochine.

La Victoire des Viet Minh à Dien Bien Phu aura un retentissement mondial et obligera la France a se retirer définitivement. Abandonnant toutes prétentions en Cochinchine.

-

3. QUELQUES CHIFFRES

-

Perte du corps expéditionnaire français
Total (officiers) Tués Blessés Disparus
Corps expéditionnaire 40 000 (1 600) 70 000 9 000 (314)
dont Légion étrangère 10 068 (340) 1 000

-

-

Effectifs du corps expéditionnaire français 1946-1949
Origine effectifs Pourcentage
Métropolitains 43 700 38%
Nord-Africains 13 800 12%
Africains 8 050 7%
Indochinois 35 650 31%
Légionnaires 13 800 12%
TOTAL 115 000 100%

-

  1. Effectifs du corps expédionnaire français 1954
  1. Origine
  1. effectifs
  1. Pourcentage
  1. Métropolitains, Africains
  1. 217 011
  1. 92,1%
  1. Légionnaires
  1. 13 800
  1. 5,8%
  1. TOTAL
  1. 235 721
  1. 100%
  1. États associés (Vietnam, Cambodge, Laos)
  1. 261 729